J'ai commencé ma thèse. Je me comporte toujours comme une petite fille... Trop timide, toujours peur de déranger avec mes questions nulles.

Plus de copain, et je veux plus de copain de toutes façons. Quand je pense que j'ai perdu mon temps à vouloir plaire à quelqu'un en vain, à vouloir plaire, à rentrer tant mal que bien dans le moule. Je suis une fille sarcastique, grinçante, je me comportais comme une prude froide et sans humour, lisse surtout, lisse à tout prix. J'ai tellement réussi que je n'ai marqué personne et qu'on m'oublie assez vite. Ce masque me colle, je l'ai gardé pendant si longtemps que j'ai du mal à le retirer et à montrer mon visage irrégulier, effrayant, comique.

Je suis tellement effacée que j'ai du mal à twitter, j'ai du mal à écrire et envoyer une goutte dans l'océan.